Montpellier : l’école MBS change de gouvernance

Montpellier : l’école MBS change de gouvernance


André Deljarry, président de la Chambre de commerce et d’industrie Hérault, est le nouveau président de Montpellier Business School. L’élu consulaire a été désigné jeudi 21 février par le vote des membres du conseil d’administration de l’association Sup de Co-Montpellier Business School.

Il succède à Jean-Christophe Arguillère, directeur régional d’Orange à Toulouse : « Je tiens à remercier les membres du conseil d’administration pour leur confiance et Jean-Christophe pour le travail réalisé depuis 5 ans. Son implication dans le développement de l’école a été sans faille », précise André Deljarry en rappelant les enjeux : « Avec l’arrivée de l’école sur le nouveau site de Cambacérès, un projet à 92 M€, nous allons continuer le développement de MBS pour intégrer durablement le Top Ten des écoles de commerce en France ». D’ici le déménagement, il veillera au développement de l’établissement doté d’un budget de 45 M€. Mais pour le président de la CCI Hérault, ce déménagement est une étape vitale pour la suite.

Un investissement de 92 M€

« En effet, si MBS ne déménage pas, elle perdra toutes ses accréditations internationales », précise André Deljarry : « Or, pour faire partie des meilleurs, il faut conserver cela et offrir un campus moderne, un centre d’affaire porteur d’avenir avec des équipements de pointe : c’est tout le sens du projet Cambacérès et de ce nouveau campus qui ouvrira ses portes pour la rentrée 2022 ». Sur la faisabilité des travaux, le nouveaux président de MBS se veut rassurant : « Le terrain est presque acheté », confirme-t-il : « Nous avons trouvé un accord avec la SERM pour 3 M€ pour 10 000 m2 de surface ». La future école proposera ensuite 30 000 m2 de locaux, dont 20 000 pour MBS, 6000 pour CFA et 4000 m2 pour le regroupement des services de la CCI (CCI Hérault et CCI régionale).

De 3500 à 5000 élèves à Cambacérès

« Avec un tel projet dans le futur grand quartier montpelliérain, non-seulement nous allons créer une école plus moderne, capable d’accueillir 5000 élèves, contre 35000 aujourd’hui sur le site d’Alco, mais nous créons également un marqueur fort pour le territoire », conclut André Deljarry qui assure que le montage financier du dossier est bouclé :« 70% de l’opération est à ce jour financée », affirme le président en citant ses partenaires dont l’État et la Région Occitanie : « Nous attendons la réponse de la Métropole de Montpellier à qui nous avons proposé de rentrer dans la capital ».

260 M€ de retombées économiques

Enfin, MBS a lancé la campagne de recrutement pour trouver son futur directeur après le départ à la retraite de Didier Jourdan. L’un des grands axes développés par l’ancien directeur, l’international, reste une priorité pour MBS. Les effectifs internationaux sont passés de 12 à 20%, et l’objectif pour l’école est d’atteindre 30%. Au final, le projet porté par MBS et la CCI Hérault doit permettre d’assurer la pérennité d’une école qui, selon son nouveau président, génère 260 M€ de retombées économiques sur le territoire montpelliérain.

Le nouveau bureau :

Président : André Deljarry

1er vice-président : Dominique Seau, PDG d’Eminence

Trésorier : Stéphane Cerdan, ex-dirigeant des concessions Cerdan automobiles.

« Stéphane Reboud, le directeur de Dell Montpellier, reste avec nous pour s’occuper du volet accréditations internationales », précise André Deljary.

Le 22/02/2019 à 10:40, par Gil Martin.