Montpellier : une 6e édition du Mondial de la Pétanque pleine de surprises et de promesses

Montpellier : une 6e édition du Mondial de la Pétanque pleine de surprises et de promesses

05/08/2022 à 17:35

Des joueurs venus de 17 pays ont participé au Mondial de la Pétanque.
Des joueurs venus de 17 pays ont participé au Mondial de la Pétanque. (©CN / Métropolitain)

Le Mondial de la Pétanque s’est conclu jeudi à Montpellier après cinq jours de compétitions déroulées pour la première fois sur les rives du Lez et le parvis de l’Hôtel de Ville. Une sixième édition qui a tenu toutes ses promesses et réservé quelques surprises.

À lire aussi

Un nouveau lieu

À quelques heures de l’ouverture du Mondial de la Pétanque, Marcel Laborde ne masquait pas son angoisse. Et pour cause, le président de l’association Ped Tanca était attaché à réussir l’événement déplacé d’Odysseum aux rives du Lez. « Je ne souhaite qu’une seule chose, continuer à offrir un spectacle de qualité en faisant rayonner mondialement notre sport favori, la pétanque » confiait-il. Avec la trentaine de bénévoles et le soutien de la Ville de Montpellier, le pari est réussi.

Il fallait chercher l'ombre sur les rives du Lez.
Il fallait chercher l’ombre sur les rives du Lez. (©CN / Métropolitain)

Le carré d’honneur sur le parvis de l’Hôtel de Ville et les terrains sur les rives du Lez ont offert un superbe cadre aux joueuses et joueurs. Tout comme pour le public même s’il a fallu endurer la chaleur et un soleil de plomb. Une contrainte qui n’a toutefois pas empêché les amateurs de venir apprécier les parties. 

Des tête-à-tête de haute volée

Sportivement, les organisateurs avaient promis un plateau unique. Ce fut le cas avec 1 312 joueuses et joueurs venus de 17 pays totalisant plus de 180 titres de champions du monde et plus de 250 titres de champions d’Europe ou national. Si certains étaient attendus, notamment Dylan Rocher éliminé très tôt, les trois tournois majeurs de l’événement ont révélé des surprises.

À lire aussi

Mercredi, les tête-à-tête de L’Odyssée des champions et championnes avait annoncé la couleur. Avec dans les finales, la surprise de les disputer à quatre boules. Chez les femmes, les Françaises Charlotte Darodes, double championne du monde, et Audrey Bandiera, finaliste des championnats du monde et trois fois championne du monde espoirs, se sont hissées en finale en éliminant respectivement la tête d’affiche Cindy Peyrot (13-6) et l’espagnole Aurélia Blazquez Ruiz (13-3). Dans le duel franco-français, c’est finalement Audrey Bandiera qui tire son épingle du jeu et remporte le tournoi.

Le carré d'honneur disposé sur le parvis de l'Hôtel de Ville.
Le carré d’honneur disposé sur le parvis de l’Hôtel de Ville. (©CN / Métropolitain)

Du côté des hommes, l’Arménien Michel Hatchadourian élimina le Marocain Youssef Saissi (13-10), quand l’autre demi-finale proposa un duel incroyable entre Philippe Quintais, quatorze fois champion du monde, face à son ami Philippe Suchaud, treize fois champion du monde, remporté par ce dernier (13-12). La finale fut également de haute volée. Michel Hatchadourian pris une première fois les devants (5-1) avant un retour de Philippe Suchaud (5-4). L’Arménien pensait sans doute avoir fait le plus dur en prenant le large (10-4 puis 12-7) mais le Français s’accrochait (12-10) Solide, Michel Hatchadourian concluait la rencontre (13-10).

À lire aussi

Charlotte Darodes et Sandrine Poinsot

Points d’orgue du Mondial de la Pétanque, l’International Triplette homme et l’International Véronique Foppolo doublette femme ont aussi offert de bons moments pour le public. Plusieurs grands noms se sont d’ailleurs cassé les dents dès la première journée. Ainsi en demi-finales, on retrouvait chez les femmes, Florence Schopp et Mouna Béji face à Nelly Peyre et Chloé Roux. Un long combat finalement remporté par les premières 13-11. Dans l’autre rencontre, la paire Aurélia Blazquez et Ruiz-Anna Maillard est opposée à la doublette Charlotte Darodes-Sandrine Poinsot. Ces dernières menèrent rapidement 8-0 avant de s’imposer 13-4.

En finale, la doublette Darodes-Poinsot a vite pris le dessus en menant 7-0. Schopp-Béji esquissé un retour à 7-5 avant de voir leurs adversaires conclure à 13-5 et ainsi remporter pour la première fois l’International Véronique Foppolo.

Dylan Cano, Flavien Sauvage et Patrice Gregori

Chez les hommes, un duel franco-français entre Philippe Suchaud, Lucas Desport et David Doerr face à Dylan Cano, Flavien Sauvage et Patrice Gregori. Ces derniers ont mené 6-0 puis 11-6 pour finalement s’imposer 13-7. Dans l’autre demi-finale, le trio italien Alessio Cocciolo, Florian Cometto et Andrea Chiapello fut opposé à Jean-Claude Jouffre, Bruno Gire, Gillian Allezaix. Les Transalpins ne se sont pas éternisés en prenant le large rapidement (10-3) pour s’imposer facilement (13-3).

La finale a ensuite offert un beau spectacle. Les Italiens ont d’abord mené 6-0 avant de voir les Français revenir à 6-5. Au coude à coude (9-7), la triplette Dylan Cano, Flavien Sauvage et Patrice Gregori a retourné la situation pour s’imposer 13-9 et inscrire pour la première fois leurs noms au palmarès du tournoi de Montpellier.


Cédric Nithard