ICM : 700.000 € à trouver pour l’anatomie pathologique

ICM : 700.000 € à trouver pour l’anatomie pathologique


L’Institut du Cancer de Montpellier (ICM) lance son troisième grand projet dans le domaine de la recherche en cancérologie. L’établissement veut développer l’anatomie pathologique qui fait appel à l’intelligence artificielle pour mieux déterminer le diagnostic et la sensibilité au traitement des patients. Une campagne de dons est lancée pour recueillir 700.000 €.

L’Institut du Cancer de Montpellier -ICM- a officialisé lundi devant un parterre de mécènes et d’entrepreneurs réunis à la CCI Hérault, le début de sa nouvelle campagne de collecte de fonds pour un projet de recherche ambitieux : l’acquisition d’un nouvel équipement en anatomie pathologique, « une étape cruciale dans le traitement des cancers », annonce le professeur Marc Ychou, directeur général de l’ICM.

Une spécialité pour des progrès

L’anatomie pathologique est une spécialité qui consiste à étudier les lésions tissulaires à partir de tissus cancéreux placés dans des lames de verre afin de déterminer le diagnostic, le pronostic et la sensibilité au traitement des patients. Pour l’ICM et les patients, le développement de cette spécialité est porteur de progrès : « En effet, nous pourrons par exemple mieux identifier les patients sensibles à l’immunothérapie », confirme le professeur Frédéric Bibeau, anatomo-pathologiste.

L’IA contre le cancer

L’anatomie pathologique ouvre ainsi la voie à l’Intelligence Artificielle pour l’analyse optimale des tumeurs appliquée au diagnostic tissulaire des cancers. Les équipements permettront aux équipes de l’ICM, en multipliant les données de qualité, de travailler sur des algorithmes permettant un gain de temps, une aide au diagnostic et l’analyse de nouveaux paramètres.

Le Pr Ychou et le Pr Bibeau lance une campagne de dons pour financer le projet évalué à 700 000 €.

700.000 € à trouver

Mais, cela a un coût : « Pour ce nouveau projet de recherche d’ampleur de l’établissement, les donateurs sont invités à nous soutenir », confirme Marc Ychou, qui espère lever 700.000 € dans les prochains mois pour financer l’opération.

« Cela va transformer notre façon de travailler », complète le professeur Bibeau : « Nous pourrons échanger à distance avec nos collègues sur un prélèvement et étudier avec une efficacité accrue l’environnement de la tumeur dont on sait qu’il agit sur le pronostic et la résistance au traitement ».

Le troisième projet de l’ICM

Après les projets de financement du CyTOF et de Suni-Art, le projet lié à l’anatomo-pathologie est le troisième projet d’ampleur proposé par l’ICM à son Club des Partenaires contre le cancer.

L’ICM devra acheter trois machines et des logiciels. Le professeur Bibeau, qui porte le projet, intègrera l’ICM en septembre prochain.

> Pratique : pour faire un don : www.icm.unicancer.fr / rubrique « Faire un don »

Le 17/04/2019 à 19:30, par Gil Martin.