Hérault / Législatives : le sans étiquette Michel Moxin candidat sur la 1ère circonscription

Hérault / Législatives : le sans étiquette Michel Moxin candidat sur la 1ère circonscription


Michel Moxin :
Michel Moxin : « Notre parti, c’est vous ». (©Métropolitain)

Ce lundi, via un communiqué, Michel Moxin annonce qu’il est candidat aux élections législatives sur la 1ère circonscription de l’Hérault. Hors parti (LR) depuis 2017, il se présente sans étiquette donc, avec sa sensibilité de droite et ce slogan : « Notre parti, c’est vous », lors du vote citoyen des 12 et 19 juin.

« Directeur de cabinet du maire de Palavas-les-Flots -Christian Jeanjean, Ndlr-, j’ai la volonté de participer au débat national et à la défense des intérêts de notre territoire. Les cinq dernières années ont été marquées par de nombreuses crises, du mouvement des gilets jaunes à la gestion de la crise sanitaire ou encore des conflits internationaux. Les élus de notre République, notamment les députés constituent un maillon essentiel de notre démocratie. Pour exercer de manière exemplaire ce mandat, encore faut-il conjuguer proximité et confiance avec nos concitoyens », réagit Michel Moxin.

À lire aussi

Il constate que, « Le contexte de défiance généralisée, la hausse de l’abstention, fragilisent la représentativité des élus. Leur capital confiance est aujourd’hui largement entamé par faute de proximité, et de désintéressement des attentes des habitants de nos territoires. Ma candidature s’inscrit dans une volonté de préserver et de reconstruire une véritable promiscuité avec les habitants de la 1ère circonscription. Mon objectif est de mieux représenter les électeurs, et travailler avec eux pour une société meilleure, plus juste et plus sûre ». Et il promet que, « en tant que député, je serai un parlementaire de conviction, avec une véritable expérience de terrain acquise et reconnue depuis plusieurs années. Mes différentes expériences me permettent de bénéficier d’un savoir-faire dans la négociation locale et nationale. J’ai la volonté d’être un député utile, déterminé, et libre. J’ai la volonté d’être un député qui servira quotidiennement les intérêts des habitants de notre territoire ». Sa suppléante est l’avocate pénalisée, Martine Figuéroa. Objectif du duo : « faire vraiment bouger les lignes pour que la 1ère circonscription ne soit plus abandonnée par les précédents députés ». 

Le 02/05/2022 à 16:51, par Jean-Marc Aubert.