Montpellier. Gestion critiquée de la Covid-19 : Sophia Ayache dédicacera son livre

Montpellier. Gestion critiquée de la Covid-19 : Sophia Ayache dédicacera son livre


Sophia Ayache
Sophia Ayache (©Twitter)

L’ex-élue montpelliéraine, Sophia Ayache, vient de publier son livre « Du drame à la résilience » aux éditions du Net, dans lequel elle réclame « Justice pour mon père et vérité pour les citoyens ». Elle sera en séance de dédicace ce lundi 2 mai à 17h, à la librairie Gibert, 3, place des Martyrs de la Résistance, près de la préfecture de l’Hérault, dans l’Ecusson.

Mars 2020 : le gouvernement Macron décide de maintenir les élections municipales malgré l’arrivée de la pandémie de la Covid-19 en France. En dépit de ses réticences et ses demandes de protection, Sophia Ayache, en sa qualité d’adjointe au maire sortant, a tenu un bureau de vote à Montpellier par devoir. Le lendemain, elle voit sa vie bouleversée. Métropolitain a évoqué son parcours de combattant pour faire éclater la vérité.

À lire aussi

Dédicace ce lundi chez Gibert à Montpellier
Dédicace ce lundi chez Gibert à Montpellier (©D.R.)

Plainte 

Elle décide de porter plainte auprès de la Cour de Justice de la République qui ouvre une enquête au cours de laquelle Agnès Buzyn est auditionnée et confrontée à ses déclarations du 17 mars 2020 dans la presse : « Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Depuis le début, je ne pensais qu’à une seule chose : au coronavirus. On aurait dû tout arrêter, c’était une mascarade », au sujet du processus électoral.

À lire aussi

Elle est mise en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui » pour sa gestion de la pandémie et placée sous le statut de témoin assisté pour « abstention volontaire de combattre un sinistre ». La plainte de Sophia Ayache est jugée recevable, elle a été longuement entendue lors de l’instruction de cette procédure spéciale. L’ancienne élue est dans l’attente de l’arrêt de la Cour de Justice. Enne a pris le temps de prendre la plume et de raconter son calvaire.

Le 02/05/2022 à 08:13, par MÉTROPOLITAIN.