Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

Interview. Marion Romagnoli : le Groupe Etec, plus qu’une entreprise, une famille

10/05/2019 à 13:27

Créé en 1983 par Fabienne Romagnoli, le Groupe Etec -Ecole Technique Esthétique et coiffure- est devenu une référence dans le secteur des métiers de la beauté et du bien-être.

Installée au cœur de Montpellier, l’entreprise familiale, aujourd’hui connue et reconnue pour sa parfaite connaissance du marché et son investissement auprès des élèves et des clients, fête cette année ses 35 ans.

Plus de trois décennies au service d’un secteur en plein boom qui ne cesse d’évoluer.

Entretien avec Marion, l’un des piliers de la famille Romagnoli et directrice du Groupe Etec et Etec le spa depuis 2009.

Métropolitain : Le groupe Etec ainsi que son école, l’une des plus anciennes et prestigieuses de la région, estl’un des plus grands formateurs spécialisés dans les métiers de la beauté et du bien-être à Montpellier. Quand cette aventure familiale a t-elle commencé ?

Marion Romagnoli : L’école Etec a été créée au début des années 80 par ma mère, Fabienne, en association avec Guy Hohl, qui a depuis revendu ses parts. Leur ambition était que l’établissement devienne un incontournable montpelliérain en matière de formation esthétique et de coiffure. Elle avait également créé, pour proposer une prise en charge totale de l’individu, un secteur sanitaire et social, que j’ai arrêté en 2015.

Même si nous formons entre 180 et 200 élèves par an, notre école a une approche humaine faisant la part belle à l’écoute et à la concertation.

Depuis vous vous concentrez donc sur le bien-être et la beauté en proposant des formations en esthétique et en coiffure…

Oui mais pas seulement. Le groupe Etec est une école privée qui délivre des diplômes d’État en esthétique et en coiffure -CAP, Bac pro, BTS- mais aussi en spa. Depuis 2009, nous avons créé l’école Etec le spa qui nous permet de proposer des formations haut de gamme pour les futurs spa managers et spa praticiens.

Pourquoi ce nouveau secteur ? Vous aviez de la demande ?

De par notre secteur d’activité, nous suivons de très près les pratiques des professionnels de la beauté et du bien-être. En 2008, j’ai constaté, lors d’un salon parisien, que les formations d’esthétique ne suffisaient plus aux exigences du marché du spa. Les formations devaient être plus pointues et mieux adaptées.

Pour mettre en place un programme de formations spa managers et spa praticiens à la hauteur de nos ambitions, nous avons observé ce qui se faisait ailleurs en termes de soins et de pratiques, mais aussi en termes de structures.

Nous avons donc, pour cela, été à la rencontre des professionnels du secteur mais aussi de leurs établissements. En deux ans, nous avons visité plus d’une centaine de spas basés, non seulement en France, mais aussi à l’étranger. Cette quête de haut de gamme nous a amené à aller en Espagne, en Angleterre, au Maroc, en Polynésie, en Indonésie ainsi qu’à Dubaï.

Des rencontres riches et variées qui nous ont également permis de nouer de solides partenariats pour les stages en entreprise de nos futurs élèves, donc des futurs spa managers.

Ces partenariats sont-ils un atout pour vos étudiants ?

Effectivement, notre réputation est non seulement liée à nos formations de qualité mais aussi à la qualité et à la diversité de nos partenariats. Nous formons chaque année une dizaine de spas managers, que nous envoyons en stages chez nos partenaires internationaux.

Ils sont ainsi rapidement opérationnels pour répondre aux besoins des spas hôteliers spas resorts, day spa et thalassothérapie en France et à l’international. Beaucoup d’entre eux trouvent d’ailleurs un emploi avant même de décrocher leur diplôme.

Marion Romagnoli, directrice du Groupe Etec et Etec le spa (©Mario Sinistaj )

Beaucoup de vos élèves sont donc envoyés en stage à l’étranger ?

Pas forcément, mais il est vrai que beaucoup de spas étrangers nous sollicitent pour notre expertise et notre qualité de service. Nos élèves sont donc amenés à être envoyés en stage, à Marrakech, Bora Bora, Dubaï, Paris, Biarritz, Monaco, Cap d’Antibes, ou encore Londres…

Quel est votre principal concurrent sur ce marché ?

Le secteur est plutôt concurrentiel, mais beaucoup d’écoles ont fermé ces dernières années. C’est un marché qui attire beaucoup de monde mais peu d’entre elles tiennent dans la durée. En coiffure, esthétique et spa praticiens, on peut citer les écoles du Groupe Silvya Terrade.

En parlant de spa, la famille Romagnoli est également propriétaire d’un spa en plein cœurde l’Ecusson de Montpellier …

Effectivement. C’est mon mari Gregory qui a ouvert le spa de Beaulieu en 2010. Un lieu où nous pouvons mettre en pratique notre savoir-faire et faire découvrir nos produits coups de cœur, mais aussi faire intervenir nos élèves pour les confronter à la réalité du marché. Ils sont ainsi mis en situation avant leur entrée sur le marché du travail.De l’accueil aux soins, nous leur proposons plusieurs créneaux dans l’année pour passer de la théorie à la pratique.

Quels sont les grands atouts du groupe Etec ?

Notre force, c’est notre équipe d’enseignants, nos locaux et nos équipements. Notre équipe pédagogique est composée de professeurs réputés qui nous accompagnent depuis de longues années. Ce qui fait d’elle non seulement une équipe expérimentée et investie, mais aussi connue de nos partenaires.

Pour n’en citer que quelques-uns, nous comptons parmi nos équipes : Annie Valenza, Jean-Marc Ortega, Tanguy Sylvain, Rajeev Pant, Sophie Barrat, Jean-Luc Valenza… Ils sont là pour nos élèves et répondent parfaitement à la philosophie de notre groupe.

Plus qu’une entreprise, le groupe Etec est une famille. Même si nous formons entre 180 et 200 élèves par an, notre école a une approche humaine faisant la part belle à l’écoute et à la concertation.

Nos locaux spacieux et entièrement rénovées en 2009 ont été aménagés pour recevoir les élèves dans les meilleures conditions.

Notre plateforme technique de plus 1800 m2, divisée en trois parties –salon de coiffure et d’application, salle d’application en esthétique et spa d’application- nous permet un enseignement hautement qualitatif. Sachant que pour leurs stages en entreprise, nous choisissons systématiquement un centre en adéquation avec le projet professionnel et le profil de l’élève.

Marion Romagnoli (©Mario Sinistaj )

Ces espaces sont-ils ouverts à la clientèle ?

Oui, toutes les salles d’application, y compris le spa, sont ouvertes à la clientèle. Les élèves assument alors toutes les fonctions inhérentes à leur poste  : accueil, vente, pratique, management, gestion des stocks, mise ne place d’opérations de promotion du centre, …

Comment les futurs élèves peuvent-ils découvrir vos formations et vos établissements ?

Tout au long de l’année, nous organisons des journées portes ouvertes permettant au public de rencontrer l’équipe pédagogique et de se renseigner sur les formations proposées. Les prochaines portes ouvertes se tiendront les samedi 25 mai et 22 juin prochains.

Les intéressés peuvent également prendre directement contact avec l’école pour plus d’informations.

La famille Romagnoli est également connue pour son engagement humanitaire…

Oui, avec notamment l’association Fabienne, le prénom de ma mère. Nous avons créé cette association en 2005 lorsque ma mère nous a quittés, suite à une longue maladie.

Pendant son combat contre la maladie, elle aimait dire que, si elle s’en sortait,  »elle irait construire des puits en Afrique »… Après son départ trop prématuré, nous avons décidé de réaliser son rêve.

Depuis, nous avons creusé plusieurs puits au Sénégal, construits un village pour femmes (avec notamment une école de coiffure et d’esthétique) et organisé plusieurs manifestations caritatives dont la  »Route de l’eau », dont nous préparons l’édition 2019.

Cette dernière nous a permis de récolter plus de 20 000 euros l’année dernière pour creuser des puits au Maroc.

Informations : Groupe Etec : 24 Avenue du Pont Juvenal à Montpellier – groupe-etec.com


Nadira Belkacem