Près de Montpellier / Prades-le-Lez : des armes à feu saisies au domicile d’un couple ivre

Près de Montpellier / Prades-le-Lez : des armes à feu saisies au domicile d’un couple ivre


Les armes à feu détenues chez ce couple à Prades-le-Lez
Les armes à feu détenues chez ce couple à Prades-le-Lez (©Gendarmerie Hérault )

Jeudi, les gendarmes de Clapiers-Jacou sont intervenus à Prades-le-Lez, au nord de Montpellier, pour des violences conjugales réciproques. Le couple, ivre, détenait de nombreuses armes à feu. Fusil à canon scié calibre 12, carabine à air comprimé, pistolet calibre 11.6, nombreuses cartouches de type gomm cogne et plusieurs armes de poing ont été saisis par les gendarmes de la compagnie de Castelnau-le-Lez, dont ceux du Psig-Sabre (peloton de surveillance et d’intervention), venus renforcer la brigade territoriale autonome de Clapiers-Jacou.

C’est dans cette brigade que s’est présentée le matin du jeudi de l’Ascension une dame de 50 ans pour déposer plainte contre son conjoint âgé de 56 ans, dénonçant des violences volontaires. La quinquagénaire était fortement alcoolisée. Les gendarmes lui ont conseillé de se mettre en sécurité chez sa mère, laquelle a alerté la gendarmerie de la présence du concubin, alcoolisé lui aussi et très menaçant, intimant l’ordre à sa compagne de rentrer à leur domicile de Prades-le-Lez.

À lire aussi

Des unités ont été envoyées sur place et la perquisition de l’habitation a permis de saisir de nombreuses armes à feu illégalement détenues et confisquées. Elles étaient la propriété du concubin u uniquement, comme il l’a reconnu en garde à vue, après avoir cuvé en cellule de dégrisement. Ue rétention qui a permis d’établir que le quinquagénaire avait bel et bien été frappé par sa concubine. Tous deux poursuivis pour violences réciproques sur conjoint ont été remis en liberté, mais, ils ont interdiction de se voir jusqu’au procès en octobre.

29/05/2022 à 18:34 - Jean-Marc Aubert.