Près de Montpellier. Bilan positif pour les commerçants de Castelnau-le-Lez

Près de Montpellier. Bilan positif pour les commerçants de Castelnau-le-Lez


Le maire de Castelnau-le Lez Frédéric Laffrogue au premier rang à gauche accompagné de membres du Conseil municipal et du président de la Chambre de commerce 
et d’industrie de l’Hérault André Deljarry
Le maire de Castelnau-le-Lez Frédéric Lafforgue au premier rang à gauche accompagné de membres du Conseil municipal et du président de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Hérault André Deljarry (©lp)

59 millions d’euros. Ce chiffre, renvoyant à l’ensemble des formes de ventes de l’appareil commercial de Castelnau-le-Lez, témoigne de la bonne santé financière des commerces de la commune sur l’année 2021. L’enquête réalisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Hérault porte sur un panel de 4 300 ménages et 37 familles de produits consommés. 

À lire aussi

Le commerce traditionnel occupe une belle place dans ce chiffre d’affaires global. Près de 30%. Un chiffre satisfaisant quand ce dernier est situé en moyenne entre 20 et 25% à l’échelle du département. Le constat est le même pour le circuit court. En revanche, les hypermarchés ne comptent que pour 23% du chiffre d’affaires. Logique étant donné que Castelnau-le-Lez ne possède pas, contrairement à d’autres communes comme Lattes, de grande structure commerciale. 

Néanmoins, le maire de Castelnau Frédéric Lafforgue l’affirme. L’objectif n’est absolument pas de concurrencer ces puissants hypermarchés mais plutôt de savoir évaluer le potentiel de chaque secteur. Et s’il y a bien un secteur qui en a, c’est sans hésitation celui de la vente en ligne.

À lire aussi

La vente en ligne cartonne

En effet, pour cette année 2021, la vente en ligne représente 15% des ventes non alimentaires, soit 28 000 euros. L’engouement autour de cette forme de commerce numérique varie selon les mesures sanitaires en vigueur. 

L’ensemble des secteurs commerciaux se trouve impacté par la vente en ligne. Des plus traditionnels, comme le prêt-à-porter, l’informatique ou les jeux et jouets, aux plus improbables. L’optique fait notamment partie de ces domaines surprenants et représente tout de même 3% du e-commerce de la commune castelnauvienne. 

L’aide aux commerçants : une priorité par temps de pandémie

Durant les deux premiers confinements, le mot d’ordre a toujours été le suivant : venir en aide aux commerçants.

« On ne voulait pas voir de rideau fermé durant la période Covid »

Frédéric LafforgueMaire de Castelnau-le-Lez

Des aides ont donc été débloquées pour stimuler les activités en parallèle d’une baisse des loyers. Pour mener à bien ces actions, la commune de Castelnau-le-Lez a eu recours au soutien de la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée Carole Delga.

À lire aussi

Plus largement, au-delà des aides financières directes, l’idée de la commune est de mettre en place une grande braderie à laquelle les commerçants castelnauviens pourront largement participer. Le dimanche, « au niveau de l’Avenue de l’Europe ou des Berges du Lez ». Deux emplacements idéaux pour Frédéric Lafforgue.

Stimuler le commerce à travers la mobilité

Pour continuer dans la voie de ces bonnes dynamiques commerciales, pas le choix. La mobilité doit être la priorité de la commune, avec notamment la ligne 2 de tramway jugée comme étant « la plus stratégique », les lignes de trambus à venir visant à mettre en place « un haut niveau de service » ou encore la prochaine gare TER de Sablassou.

« Castelnau-le-Lez doit devenir la ville du quart d’heure. »

Frédéric Lafforguemaire de Castelnau-le-Lez

Une attention particulière prêtée à la santé et au numérique

Pour atteindre le rayonnement national voire européen qu’elle espère et aller au-delà de bons chiffres financiers, la commune de Castelnau-le-Lez ne doit pas cibler uniquement les commerçants. Elle doit également se pencher sur deux domaines en pleine expansion : la santé et le numérique.

Pour ce qui est du premier, le projet Med Vallée visant à créer un pôle d’excellence en matière de santé et d’environnement est tout trouvé. Ce dernier vise le nord de la métropole et concerne donc aussi Castelnau. 

À lire aussi

Le numérique n’est pas non plus à négliger. C’est pourquoi il est question de mettre en place une Maison du numérique pour accompagner les acteurs castelnauviens dans leur transition digitale. À l’heure actuelle, l’application Imagina permet déjà aux habitants et aux visiteurs de se tenir numériquement informés des services proposés par la commune et des évènements à venir.

« 80% des métiers de demain n’existent pas aujourd’hui. »

Frédéric Lafforguemaire de Castelnau-le-Lez

Regarder vers l’avenir tous ensemble « en oubliant les étiquettes politiques ». Voilà la stratégie de la commune de Castelnau-le-Lez pour continuer dans cette belle lancée.

Le 15/03/2022 à 16:48, par MÉTROPOLITAIN.