Commentaires

W
WynwoodQdanson
le 31/03/2019 à 20:24
Pour l’instant ,cela ne semble pas déchaîné les passions, ni les commentaires.Après la barre est haute avec la spectaculaire ! tour Luma de Arles et ces ateliers a venir qui fera a n’en pas douter du bruit.Et l’architecture propre mais ultra sobre du Moco genre halle Laissac ,n’aide pas a l’imagination.Mais peut être que nous serons agréablement surpris ,voir épaté.100 artistes dans la ville devrait être a la hauteur.Je l’espère en tout cas.
l
lussi
le 31/03/2019 à 22:39
Le potentiel de visiteurs a été estimé entre 500’000 et 1 million de visiteurs par an, selon Montpellier Méditerranée Métropole.carrément !on lui souhaite un tel succès!
B
Bobby
le 01/04/2019 à 11:37
Combien de millions dépensé dans un truc qui va faire un bide total ? Curieux de voir le chiffre dans un an
B
Bonassoli
le 01/04/2019 à 13:10
Comment un artiste contemporain peut il faire pour exposer dans cet endroit magnifique !!
A
ARNAUD
le 02/04/2019 à 16:41
Je ne vois pas ce qui vous fait prévoir un tel bide. Vous êtes un spécialiste de l’art ou un de ces innombrables baufs qui n’y connaissent rien et qui parlent pour ne rien dire? Je crains que vous soyez dans la deuxième catégorie.
Metropolitainfr

MoCo/Montpellier : ce qui vous attend dans trois mois


Le centre d’exposition dédié à l’art contemporain ouvre ses portes le 29 juin à l’hôtel Montcalm, rue de la République, à Montpellier.

L’inauguration du vaisseau amiral du projet MoCo – Montpellier Contemporain – piloté par la ville et la Métropole de Montpellier, sera, sans aucun doute l’un des grands moments de l’année 2019 dans le Clapas.

Ce nouveau lieu, situé à quelques pas de la gare Saint-Roch, porte les ambitions de la ville en terme de rayonnement culturel, à savoir, devenir un site référence pour les amateurs français et étrangers d’art contemporain.

Il forme avec La Panacée et l’École supérieure des Beaux-Arts, un triptyque de l’art contemporain, jamais expérimenté auparavant, allant de la formation à l’exposition, en passant par une ouverture aux expérimentations numériques avec La Panacée.

De quoi enrichir l’offre culturelle montpelliéraine et attirer une nouveau public. Le potentiel de visiteurs a été estimé entre 500’000 et 1 million de visiteurs par an, selon Montpellier Méditerranée Métropole.

Cadre de vie

Afin d’accueillir ces nombreux visiteurs, cet «Hôtel des collections», imaginé par l’équipe du maire et président de la Métropole, Philippe Saurel, a été pensé comme un lieu de vie typiquement méditerranéen.

Les travaux réalisés sur cette bâtisse monumentale – qui date du XVIe siècle – et ses extérieurs ont été confiés à l’architecte Philippe Chiambaretta et à l’artiste Bertrand Lavier – pour le «jardin magique».

100 artistes dans la ville

En parallèle et pour accompagner l’ouverture du MoCo, la collectivité a choisi de substituer la ZAT prévue initialement au printemps, par un événement encore plus ambitieux. Du 8 juin au 28 juillet, des artistes de renommée internationale occuperont l’espace public du centre-ville, dans un parcours allant de la gare Saint-Roch au quartier des Beaux-Arts.

«100 artistes dans la ville» rendra hommage, près de 50 ans après, à la performance  du collectif montpelliérain des années 60/70, Support/Surface, mené par Tjeerd Alkema, Jean Azemard, Vincent Bioulès et Alain Clément.

L’artiste Ben Vautier, « Faire une trace dans la ville », dans les rues de Montpellier en mai 1970.

> La liste des 100 artistes présents du 8 juin au 28 juillet :

Roy Adzack, Tjeerd Alkema, Marcel Alocco, John Anderson, Pierre Antoniucci, Doroteo Arnaiz, André-Pierre Arnal, Jean Hubert Attali, Jean Azémard, Jean-Marie Baré, Louis Bec, Beni (Benet Rossell), Vincent Bioules, Gaudin Bolivar, Magda Bolumar, Christian Boltansky, Samuel Buri, Luis Caballero, Louis Cane, C.A.P.A., Lourdes Castro, Max Charvolen, Pierre Chevalley, Albert Chubac Alain Clément, Gérard Collé, Michel Combacal, Henri Cueco, Florence Debast, Lucio Del Pezzo, Marc Devade, Daniel Dezeuze, Noel Dalla, Alain Dufo, Alain Dupuis, Lucien Fleury, Georges André Foissy, Jorge Gali, Gerardiaz, Marc Giai-Miniet, Michèle Gouillard, Guy Grataloup, Josep Guinovart i Bertràn, J.L. Garcia-Severo, Silvia Gubern, Nicolae Guiraud, Terry Guitar, Jean Louis Guy, Mira Haberernova, Sheila Hicks, Daniel Humair, Jozef Jankoviè, Àngel Jové, Manuel Jorge, Michel Kanter, Joel Kermarec, Anselm Kiefer, Phil Vander Klundert, Dieter Kali, Ilona Kosa, Jean Le Gac, Barbara Leisgen Vollmer, Michaël Leisgen, Antoni LLena, Guus van Lummel, Serge Maccaferri, Milvia Maglione, Pascal Mahou, Ivan Messac, Annette Messager, Martin Miguel, Antoni Miralda, Jean-Claude Moineau, Aiga Muller, Max Peter Naher, Seàn O’Flynn, Serge III Oldenbourg, Bernard Pagès, Brian Parsons, Lon Pennock, Jean-Pierre Pincemin, Hank van der Plas, Jacques Poli, Henri Prosi, Quesada, Joan Rabascall, Claire Rado, Ramon, Jean-Claude Reynal, Denis Riout, François Rouan, Guy Roussille, Claude Rutault, Sarkis, Patrick Saytour, Serge III Oldenburg, Antonio Segui, Dorothéa Selz, Volkhard Shirzbecher, Peter Stâmpfli, Jan Stolk, Daniel Stotzky, Jacques Tissinier, Gérard Titus-Carmel, André Valensi, Ben Vautier, Vladimir Velickovic, Pieter Vermeersch, Patrice Vermeille, Claude Viallat, Sylvia Wieczorek Hindenburg, Jaume Xifra, Tsuyoshi Yayanagi.

30/03/2019 à 15:49 par Arnaud Boularand