Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

L’Occitanie Esports, vitrine des ambitions de la Région Occitanie pour le secteur vidéoludique

11/06/2019 à 08:32

Après une première édition réussie, l’Occitanie Esports revient du 21 au 23 juin à la Sud de France Arena à Montpellier avec encore plus d’ambition. C’est ainsi que les 16 plus grandes équipes mondiales sur Counter-Strike : Global Offensive s’affronteront lors des finales de l’ESL Pro League se déroulant pour la première fois en France.

Un événement majeur signe également des ambitions de la Région Occitanie pour l’e-sport. Un engagement rare salué par les acteurs du secteur présents lors de la conférence de presse de présentation de cette seconde édition

Un secteur majeur dans le monde

Organisée par ESL, le premier promoteur e-sport au monde, l’association FuturoLAN et la SPL Occitanie Events avec le soutien fort de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, la seconde édition de l’Occitanie Esports veut marquer un pas en avant important pour l’e-sport en France. La branche sportive et professionnelle du jeu vidéo est devenue en peu de temps un acteur majeur dans l’économie mondiale des loisirs. Le marché du jeu vidéo représente aujourd’hui un chiffre d’affaires estimé à 4,9 milliards d’euros en France et 137 milliards d’euros dans le monde.

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https://www.facebook.com/MetropolitainFR/videos/362854994584569/&show_text=1&width=560

« Mon ambition est claire : je souhaite faire de l’Occitanie la 1ère région e-sport de France » a déclaré Carole Delga en présence des différents organisateurs de l’événement, « Nous avons déjà des atouts et un écosystème particulièrement attractif dans le secteur du jeu vidéo : plus de 600 emplois, près d’une centaine d’entreprises implantées sur le territoire et de nombreux acteurs dans le domaine de la formation ».

« L’équivalent du FISE dans les années à venir »

En coproduisant l’Occitanie Esports 2019, Cédric Fiolet, directeur de la SPL Occitanie Events, voit loin et à grande échelle : « L’objectif en s’entourant des meilleurs acteurs du secteur est de proposer un bel événement e-sport qui pourrait être l’équivalent du FISE dans quelques années. On tient aujourd’hui une pépite qui fera de l’Occitanie une place forte de l’e-sport dans les 5 années à venir ».

« Notre mission est de faire de l’e-sport le plus grand sport de la planète » explique David Neichel. Le directeur général d’ESL, organisateur de la Pro League et un des acteurs les plus anciens du secteur, ne cache pas sa satisfaction : « C’est la première fois qu’une région française s’intéresse à l’e-sport. Cela fait des années que l’on attend ça. En France cela a toujours mis beaucoup de temps ».

« Un discours rafraîchissant »

Romain Mefret, ancien joueur professionnel désormais à la tête de sa start-up Blackmice qui propose un encadrement de qualité axé sur la santé des joueurs, salue les mots de Carole Delga : « On se bat contre les préjugés depuis les années 2000 et c’est bien d’entendre ce discours de la part de politique. C’est un discours rafraîchissant et cela fait du bien. ».

Même tonalité de la part de David Fieloux. Le directeur de l’école Objectif 3D, qui tenait une salle en réseau en 1996, rappelle : « Il y a 20 ans, la première chose que l’on entendait quand on disait jeu vidéo c’était épilepsie ». Et illustre tout l’intérêt que la Région a à soutenir le secteur : « Cela fait 5 ans que l’industrie du jeu vidéo a dépassé celle du cinéma, merci de s’y être intéressé ».

C’est justement dans ce but que Carole Delga a annoncé, en complément des différents soutiens à la filière vidéoludique, la mise en place d’un nouveau dispositif d’aide aux entreprises de la filière visant à soutenir la part créative du jeu vidéo.

Plus d’informations sur la manifestation : www.occitanie-esports.com

Billetterie : https://oes2019.gamers-assembly.net/billetterie


Cédric Nithard