Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

Montpellier Handball : une victoire et des au revoir pour conclure la saison

06/06/2019 à 23:19

Face à Pontault-Combault, déjà condamné à la descente, Montpellier n’a pas fait dans le détail. Les Montpelliérains assurés de terminer à la deuxième place du championnat, avec une qualification en Ligue des Champions, l’intérêt sportif de la rencontre était purement anecdotique.

Une soirée marquée par de nombreux au revoir. Tout d’abord celui au président Serge Granger qui a souhaité passer la main pour se consacrer à des projets personnels et professionnels. Et bien sûr aux sept joueurs qui ne porteront plus le maillot montpelliérain la saison prochaine : Vincent Gérard, Vid Katvicnik, Baptiste Bonnefond, Théophile Caussé, Jean-Loup Faustin, Mohamed Mamdouh et Michaël Guigou. Ultime honneur rendu à celui qui aura passé 20 ans au club avec le retrait de son maillot comme le fut le n°8 de Frédéric Anquetil. Sans doute une maigre consolation lui qui aurait préféré terminer sa carrière là où il l’a débuté.

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https://www.facebook.com/MetropolitainFR/videos/408344986560778/&show_text=1&width=560

Sans encombre

https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https://www.facebook.com/MetropolitainFR/videos/2161456327297791/&show_text=1&width=560

L’espace de quelques minutes seulement, Pontault menait la danse (0-2, 4′). Un bref instant d’espoir de briller dans le match vite éteint par les Montpelliérains bien décidé à ponctuer de la meilleure des manières une saison particulière. Revenant rapidement au score (2-2, 6′), les coéquipiers de Valentin Porte prenaient rapidement les commandes pour ne plus les lâcher. Avant d’arriver à la pause, Pontault tentait bien de rester au contact mais l’issue laissait peu de surprise (16-11, 30′).

Lire aussi : Montpellier Handball. Patrice Canayer : « Les joueurs peuvent être fiers du travail effectué »

De retour sur le terrain, les Montpelliérains augmentaient encore le niveau et en seulement 8 minutes scellaient le sort de la partie (22-12, 38′). Dès lors, le palais des sports René Bougnol pouvait faire la fête et célébrer ses joueurs fétiches qui s’en donnaient à coeur joie. À l’image de Vid Kavticnik ou Michaël Guigou offrant quelques coups de génie dont ils ont le secret. Le Montpellier Handball s’impose finalement 32 à 23.

Déroulé de la rencontre : 1-2, 5′ ; 5-4, 10′ ; 7-6, 15′ ; 9-7, 20′ ; 13-9, 25′ ; 16-11, 30′ ; 20-12, 35′ ; 22-13, 40′ ; 23-14, 45′ ; 27-17, 50′, 30-22, 55′ ; 32-23.

Montpellier : Gérard (4 arrêts sur 15 tirs), Portner (7/18), Bolzinger (1/3) – Simonet (1 but sur 1 tir), Caussé (2/3), Truchanovicius (1/3), Grébille (2/3), Guigou (4/4), Pettersson (2/2), Richardson (8/11), Kavticnik (4/5), Faustin (1/3), Porte (c) (3/5), Afgour (1/2), Soussi (2/3), Mamdouh (1/2).

Pontault : Moniz (6 arrêts sur 23 tirs), Cantegrel (6/21) – Leventoux (3/7), Marie-Joseph (3/4), Garaudet (0/1), Lagier Pitre, Jukic (5/6), Sokolic (0/2), Diallo (c) (3/5), Kaabeche, Hosni, Jean-Louis (3/6), Appolinaire (1/4), Kablouti (1/4) Khermouche (2/2).


Cédric Nithard