Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

FISE à Montpellier : des finales sportives extrêmes sous le soleil dominical

02/06/2019 à 09:10

Pas moins de 460 000 visiteurs au compteur depuis mercredi, la renommée du FISE ne se dément pas, à Montpellier. Les compétitions se suivent à la cadence infernale d’une trentaine par jour et les enjeux sont plus que jamais élevés avec les phases finales qui s’enchainent sur chacune des disciplines.

Très remarqué, le parrain de cette 23ème édition du FISE, le comédien José Garcia, très entouré sir les berges du Lez, où il a été vu en bonne compagnie.

José Garcia avec des têtes connues. (©D.R.)

Vendredi, après des qualifications de très haut niveau pour la Coupe du monde UCI de BMX Freestyle Park, place aux finales Skateboard Street Pro en fin de journée sur le tout nouveau skatepark en béton installé sur les berges du Lez. Onze nationalités différentes figuraient dans les listes de départ. Le Français,Angelo Giovanni attendait beaucoup de sa première qualification, mais, il ne réussit malheureusement pas à atteindre les points escomptés.Après une demi- finale décevante, le Suisse Simon Stricker dépasse la barre des 80 points et décroche la 3e place. Plus exigeants que d’habitude, les juges ont attribué la 2nde place au Japonais Ike Keyeki, derrière l’Américain Johnson Ke’chaud.

Ce dernier remporte le titre grâce à un run propre et rapide qui s’est terminé sur un trick audacieux : un transfert sur un rail de 5 mètres de long. Une belle prouesse qui clôture la compétition devant des milliers de personnes captivées par le spectacle.Ce dernier remporte le titre grâce à un run propre et rapide qui s’est terminé sur un trick audacieux : un transfert sur un rail de 5 mètres de long. Une belle prouesse qui clôture la compétition devant des milliers de personnes captivées par le spectacle.

Un show en très légère tenue

Retour enfin sur la compétition qui a clôturé la journée de vendredi à la nuit tombée : les qualifications de BMX Freestyle Spine Ramp. L’ambiance y est toujours aussi explosive et le petit show de Ratty Matty en très légère tenue a contribué à enflammer l’assistance. C’est sans compter sur les espagnols Sergio Layos etDanny Leon qui ont improvisé une chorégraphie en skateboard et BMX. La Spine Ramp, c’est vraiment un festival de tricks insensés, aussi aériens que techniques.

La légende américaine du BMX, Dennis Enarson, impose son style dès le départ. C’est l’un des riders les plus doués de la planète… Aucune surprise donc de le voir en top de classement de ces qualifications. Derrière lui, deux autres grands noms de la discipline : l’Américain Justin Dowell et l’Anglais tatoué de pied en cape,Mark Webb qui brillent toujours sur cette scène.

Un jury de légende samedi

Samedi, un des moments forts a été la finale de la Coupe du monde UCI de BMX freestyle Park pro femmes. À l’approche des Jeux Olympiques, chaque épreuve de Coupe du monde UCI est déterminante pour les athlètes. Neuf femmes seront à Tokyo. De fait, la pression était palpable au départ des finales aujourd’hui.

Le jury, sorte de ‘hall of fame’ du BMX, était composée de légendes de la discipline : Ruben AlcantaraVan HomanMarkus Wilke et Christie Hugues. Pendant 1,5 heure, ils ont noté le style, l’amplitude et la technicité des figures.

 Et sur tous ces volets, l’Allemande Lara Marie Lessmann, maintes fois couronnée sur le FISE, est plutôt bonne. Son excellente exploitation du park lui confère la note de référence : 84,60 pts. Mais, il restait encore les grandes favorites à passer.

Une « reine » de 17 ans

La Suisse Nikita Ducarroz (4e) parvient à passer son 540 signature, mais cela ne sera pas suffisant pour battre la vitesse et l’amplitude de l’Américaine Perris Benagas qui portait très fièrement son maillot de championne du monde et termine 2e. Mais, la « reine » du jour, c’était incontestablement l’Américaine de 17 ans, Hannah Roberts. Elle a déroulé une course parfaite en commençant par un whip sur la spine et en terminant par un flair. Deux figures, parmi d’autres, qu’elle est la seule à maîtriser aussi bien. Dans son run victorieux, elle ajoute un 360 tuck no hander qui la distance encore plus de ses concurrentes. 

Voici les résultats de la demi-finale de la Coupe du monde UCI de BMX Freestyle Park hommes : le rider Français, Anthony Jeanjean vient de se qualifier pour la finale qui se déroulera demain soir. Le public Montpelliérain l’a porté de bout en bout pendant ses 2 passages et il décroche de justesse la 12e et dernière place de cette demi-finale.

Rendez-vous à 15h, ce dimanche pour le verdict final.

Prouesses nocturnes au FISE (©Ours TV)


Jean-Marc Aubert