Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

Finale LFB : les Lyonnaises croquent les Gazelles (77-69)

08/05/2019 à 20:53

L’ASVEL et le BLMA se retrouvaient, toujours dans le Rhône, pour le match 2 de la finale du championnat de France de basket féminin. Grâce à leur victoire 77 à 69, les Lyonnaises mènent désormais 2-0 et ne sont plus qu’à un match du titre. La prochaine rencontre au palais des sports de Lattes, mardi 14 mai à 20h45, sera décisif. Dos au mur, les Montpelliéraines n’ont désormais plus droit à l’erreur.

Un duel serré

Les Gazelles attaquaient ce deuxième match de la meilleure manière possible à l’image d’Endy Miyem qui alignait 9 points en quatre minutes (14-20, 5′). Montpellier prenait les devants mais, perdant trop de ballons, voyait les Lyonnaises revenir. Infligeant un sévère 14-0, l’ASVEL menait finalement 28-24 à l’issue du premier quart-temps

En début de deuxième quart-temps, Samantha Withcomb, en difficulté ce soir, donnait l’avantage à Montpellier (28-30, 11′). Ana Dabovic montrait quelques éclairs (30-35) mais l’écart n’était pas suffisant. Le duel débutait alors véritablement. Paoline Salagnac, très active encore ce soir, et Julie Allemand, grâce à un tir longue distance au buzzer, permettaient à l’ASVEL de revenir à hauteur du BLMA (42-42).

L’ASVEL s’envole

Augmentant leur agressivité en défense, les Lyonnaises alignaient un rapide 6-0 (48-42, 32′). Marième Badiane et Julie Allemand permettaient à l’ASVEL de creuser l’écart tandis que Montpellier connaissait un gros passage à vide (54-48, 36′). Dépassées dans tous les compartiments du jeu, les Gazelles étaient rapidement décrochées (60-48, 38′). Lyon, porté par Alycha Clark, s’envolait dans ce troisième quart-temps en l’emportant 21-10 (63-52).

Endy Miyem redonnait un peu d’énergie aux siennes en inscrivant d’entrée de quatrième quart-temps un tir à trois points (63-55, 31′). Si les Lyonnaises marquaient le pas, n’inscrivant que 2 points en 5 minutes, les Montpelliéraines faisaient preuve de trop de maladresse et n’en profitaient pas (71-56, 37′). L’écart entre les deux équipes, logiquement visible au tableau d’affichage, était top important ce soir. L’ASVEL l’emportait logiquement 77 à 69.


Cédric Nithard