Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

Finale LFB : Lyon remporte la première manche sur Montpellier (71-60)

06/05/2019 à 22:40

Les Lyonnaises de l’ASVEL et les Montpelliéraines du BLMA se retrouvaient ce lundi soir dans le Rhône pour le premier match de la finale du championnat de France de basket féminin. Lyon prend l’avantage en l’emportant 71 à 60. Les deux équipes se retrouveront mercredi à 19h, toujours dans la salle de l’ASVEL, pour la deuxième rencontre de cette finale se remportant au meilleur des cinq matchs.

Montpellier à réaction

Après un début de rencontre équilibré, l’ASVEL s’appuyait sur une solide défense pour creuser un premier écart grâce notamment à Marième Badiane (17-9, 5’). L’adresse longue distance d’Ornella Bankole permettait au BLMA de revenir (17-17, 8’) et de ne compter que trois points de retard à la fin du premier quart temps (20-17).

Les Gazelles appuyaient sur l’accélérateur et inscrivaient un 10-0 (23-29, 15’). Lyon revenait rapidement (29-29, 17’) avant de connaître un nouveau passage à vide. Alix Duchet, intenable, se jouait de la défense adverse (31-36, 19’). Montpellier s’adjugeait le deuxième quart-temps et rentrait à la pause en menant (33-39).

Lyon étouffe Montpellier

De retour sur le parquet, Montpellier poursuivait avec les mêmes intentions (35-44). Mais devant leur public, les Lyonnaises poussaient et Julie Allemand se mettait en évidence. Profitant des nombreuses fautes montpelliéraines, l’ASVEL grignotait son retard pour revenir au score (49-48, 26’). Les deux équipes abordaient les dix dernières minutes à égalité (50-50).

Sur leur bonne dynamique, Lyon prenait l’ascendant sur leur adversaire avec Marième Badiane toujours décisive (58-54, 33’). En difficulté, les joueuses du BLMA envoyaient trop souvent les Lyonnaises aux lancers francs quand elles n’offraient pas des boulevards. Paoline Salagnac en profitait pour donner 8 points d’écart à l’ASVEL (64-56, 37’). Solides en défense, les Lyonnaises étouffaient leurs adversaires dans les derniers instants pour l’emporter finalement 71 à 60.


Cédric Nithard