Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

Montpellier : pour les SDF, le MHSC met la main à la pâte

05/02/2019 à 19:00

À l’initiative de l’INFA Montpellier (Institut National de Formation et d’Application) et de l’association SOS SDF les amoureux de la vie, les apprentis-chefs de l’Institut ont préparé, lundi après-midi, un repas gastronomique pour 120 sans-abris. Avec le soutien en cuisine de trois chefs particuliers : Benjamin Lecomte, Ruben Aguilar et Souleymane Camara, les joueurs du MHSC.

C’est l’effervescence ce lundi après-midi dans la cuisine du centre de formation de l’INFA Montpellier. Les élèves apprentis préparent le grand repas annuel que l’INFA, chaque année, mitonne pour les sans-abris, une opération orchestrée pour l’association montpelliéraine SOS SDF Les Amoureux de la vie.

Le soir même, devant la station de tramway d’Antigone, 120 repas gastronomiques ont été offert aux sans-abris.

Leconte, Aguilar et Camara, le team MHSC

Dans la cuisine, quelques heures avant la distribution, ce fut le coup de chaud… La brigade de l’INFA, supervisée par Florian Begel et Kevin François (l’un est formateur en cusisine et l’autre en pâtisserie), a reçu un soutien particulier : trois vedettes du MHSC sont venus prêter main-forte et mettre la main à la pâte.

Ce lundi, Benjamin Lecomte, Ruben Aguilar et Souleymane Camara délaissent la pelouse pour les fourneaux. Ils participent à l’effort collectif, qui monopolise une vingtaine de personnes.

Ruben Aguilar prépare les entrées : guacamole et tomates confites



La solidarité, valeur à partager

Il en faut des mains pour préparer le menu concocté par le chef Florian Begel, à l’origine de cette initiative à la suite d’une rencontre avec Anouk Kremer-Deau, heureuse présidente de SOS SDF Les Amoureux de la vie, l’association qui distribue des repas chauds aux sans-abris chaque lundis soirs depuis 2012 : « Ce repas gastronomique offert aux sans-abris, c’est un exemple de solidarité qui nous tout de suite a séduit », explique le chef de l’INFA : « C’est une acte qui porte des valeurs fortes que l’on transmet à nos élèves. Il faut former les gens, mais aussi les esprits pour ne pas oublier que la solidarité doit être une préoccupation majeure dans notre société ».

Leconte : « C’est chaud, mais on assure »

Le MHSC a accepté de jouer le jeu, devenant partenaire de l’opération pour la première fois, et â prêté des joueurs à l’INFA. Les sportifs, dont les salaires font rêver, ne ménagent pas leurs efforts : Benjamin Leconte, précis, « snake » des morceaux de viande puis prépare la sauce ; Ruben Aguilar, concentré, garnit les mini-bruschetta ; et Souleymane Camara, atteints aux conseil de Florian, saisit les burgers de canard. « C’est chaud, ça va vite mais ça va, on assure », commente Benjamin Leconte en retournant la viande qui grésille.

Les joueurs prennent leur rôle très à coeur : « Il est naturel de donner de notre temps pour aider les autres, et notamment les plus démunis », s’excuserait presque Souleymane Camara en surveillant la cuisson et entre deux photos avec les élèves.

Un gardien, un défenseur et un attaquant : le team MHSC se défend derrière las fourneaux

Un véritable menu gastronomique

« Nous avons prévu un vrai repas gastronomique composé de petits plats facile à manger », explique Florian Begel qui détaille le menu de ce lundi soir du 4 janvier, avec entrées, plats et desserts : tartine de guacamole, gombaya et citron vert ; mini-bruschetta au jambon Serrano, tomate confite et sauce coriandre ; rizotto de lentilles corail et patates douces ; petit burger de canard avec son pain maison ; espadon snaké ; risotto de légumes frais et croquants ; ballottine de volaille farcie ; soupe de poisson aux saveurs asiatiques ; et pour conclure, la déclinaison de pâtisseries : sablés à la crème d’amande ; petits choux au citron ; macarons aux fruits rouges et chocolat ; tartelettes sablées ; éclairs au citron.

Benjamin Leconte se charge lui-même de rectifier la sauce à la coriandre

Le MHSC à la distribution

Le soir, les 120 repas ont été distribués par les élèves avec les renforts du MHSC et des stagiaires de centre de formation encadré par leur entraineur et ancien joueur pro du Club, Romain Pitau. L’INFA, qui fournit une partie des produits et s’appuie pour cette opération sur l’aide de la banque Alimentaire de l’Hérault, va essayer de maintenir le rythme de deux repas annuels pour les sans-abris montpelliérains.

« Souley », dans un rôle inhabituel, tente de ne pas se laisser déborder
Une présidente, Anouk Kremer Deau, très entourée.
Un repas gastronomique pour les SDF à Antigone.

Gil Martin