Montpellier : des centaines d’écoliers se sont affrontés sportivement sur l’Esplanade

Montpellier : des centaines d’écoliers se sont affrontés sportivement sur l’Esplanade

23/06/2022 à 20:30

Les écoliers ont pu profiter de nombreuses animations sportives.
Les écoliers ont pu profiter de nombreuses animations sportives. (©CN / Métropolitain)

La 15e édition de la Fête des écoles, organisée par les pôles Éducation et Sport de la Ville de Montpellier, a fait son grand retour sur l’esplanade Charles de Gaulle ce jeudi 23 juin, sous un ciel hésitant entre pluie et soleil… Les enfants, eux, n’ont pas hésité, savourant cette journée à la fois festive et sportive.

À lire aussi

Marquer la fin de l’école primaire

Filles et garçons sous les paniers.
Un mini-playground sur l’esplanade le temps de la fête des écoles. (©CN / Métropolitain)

1 300 élèves se sont affrontés dans plusieurs disciplines, du judo au basket en passant par le hockey sur gazon et le football, le rugby, le hand, le volley et bien sur l’athlétisme, judo : « Destinée aux élèves et enseignants de CM2, cette journée marque solennellement la fin de l’école primaire et l’entrée en 6ème », rappelle la Ville de Montpellier qui souligne que cette édition 2022 se déroule dans le cadre de la journée mondiale olympique et paralympique.

Montpellier prépare les JO de Paris

D’ailleurs, les jeunes compétiteurs portaient des tee-shirts indiquant que Montpellier a été sélectionné par le Comité National olympique comme « terre de préparation des JO Paris 2024 ». C’est pourquoi, à 1 000 jours de l’évènement planétaire, l’Esplanade s’est transformé l’espace d’une journée en vaste terrain de jeu.

Initiation au rugby pour les écoliers de Montpellier à la veille de la finale du MHR.
Initiation au rugby pour les écoliers de Montpellier à la veille de la finale du MHR. (©CN / Métropolitain)

Un clapping pour les enseignants

« Les ateliers sportifs et ludiques favorisent la pratique d’une activité physique », indique la Ville qui a concocté un beau programme pour près de 1 300 élèves, soit 60 classes et 33 écoles publiques et privées.

Michaël Delafosse accueilli chaleureusement par les enfants.
Michaël Delafosse accueilli chaleureusement par les enfants. (©CN / Métropolitain)

Des enfants qui ont réservé un accueil digne d’une rockstar à Michaël Delafosse. Le maire de Montpellier est venu à la tribune entouré du conseil municipal des enfants. L’occasion de vanter la gratuité des transports en commun, l’arrivée de vidéoprojecteurs dans les classes… et d’inviter les enfants à saluer les maîtres et maîtresses d’école par un clapping.

Un clapping des élèves pour leurs maitresses et maitres d'école.
Un clapping des élèves pour leurs maitresses et maitres d’école. (©CN / Métropolitain)

« C’est une grande frayeur »

Parmi les cris et les sourires des enfants, les instituteurs et institutrices regardent avec tendresse leurs élèves s’amuser durant cette journée. Le primaire est terminé. Les vacances laisseront la place à l’inconnue. « C’est une grande frayeur. Dès le mois de mars, ils ne pensent qu’au collège, à être avec les grands. Ils sont très nerveux mais aussi super excités » raconte Caroline.

Institutrice à l’école Beethoven, elle espère avoir fait au mieux pour rendre ce passage plus facile : « On leur explique ce qu’il va se passer car c’est très différent, qu’il va falloir qu’ils s’adaptent et qu’ils n’ont pas à avoir peur parce qu’on les a bien préparé normalement ».

« Ils deviennent grands »

Instituteur à la calandreta dau Clapas, Hugues revient sur le ressenti des enfants à l’aube de la 6e : « C’est un sentiment ambigüe, à la fois effrayant et une fierté, les deux en même temps. Ils appréhendent beaucoup, et c’est normal parce qu’ils ne connaissent pas, mais ils sont fiers parce qu’ils deviennent grands ». Lui aussi a préparé ses élèves : « On les a fait rencontrer des 6e. On fait sortir les peurs qu’ils peuvent avoir et qui sont souvent de petits détails comme d’avoir plusieurs professeurs, la taille des établissements, de partir et rentrer seul… ».

Initiation au judo.
Initiation au judo. (©CN / Métropolitain)

Caroline donne justement un conseil aux parents : « Le grand changement au collège, c’est l’autonomie. Ils doivent faire face à leur devoir tout seul et il y en a beaucoup plus à faire tous les jours. Même si pour certains c’est parfois difficile de s’en détacher, je conseille aux parents de rendre leurs enfants assez autonomes et de leur laisser faire des choses ». 

« Je me dis que le collège, ça va être bien »

Anouar a lui bien profité de cette fête. « C’est une journée où les écoles se rencontrent et se parlent. On apprend les différences de chacun et des amitiés se créent ». Et s’il est un peu triste de quitter le CM2, avant de partir retourner s’amuser avec ses camarades, ils lancent : « Je me dis que le collège, ça va être bien ». Le fin d’une aventure, le début d’une autre. Bien plus grande…

À l’issue de ce moment de compétition et de partage, les jeunes ont reçu deux cadeaux : le livre « Les Mystères de Montpellier » écrit par des élèves de CM1 -CM2 de Montpellier et, à l’occasion des 400 ans de la naissance Molière, un ouvrage du dramaturge. « Il faut remplir la bibliothèque de livres. Dans les livres, on apprend » a appelé Michaël Delafosse en invitant les enfants à se rendre massivement dans les médiathèques de la métropole. Et ainsi en faire des petits montpelliérains à l’esprit sain dans un corps sain.

Gil Martin