Commentaires

R
Renault
le 09/02/2019 à 15:50
Vraiment pas terrible comme exposition, les glaces goûts poussière et vase de rivière sont à la hauteur des dragibus goût crotte de nez dans Harry Potter… Afin de mettre en avant le locavore, ont aurai aimé que certaines spécialités du coin ( car elle ne manque pas ) soit mise en avant ou que les artistes se soient penchés sur les produits régionaux. Je pense notamment à l’exposition du Wonder/Liebert à Mécenes du Sud ou le collectif avaient réussi à mettre en avant les caractéristiques régionales et se servant d’ingrédients locaux.Cette exposition n’est ni à la hauteur d’un salon culinaire, ni d’une exposition d’art contemporain… On avait aussi été habitué à mieux, mais bon une fois qu’on touche le fond, il n’est possible que de monter alors on attend avec impatience la suite!
Metropolitainfr

Événement à Montpellier : Cookbook, l’expo qui se mange avec les yeux !

09/02/2019 à 09:30
1
L’exposition Cookbook constitue un événement, à la fois artistique et culinaire à Montpellier. Hier, Isabelle Marsala, adjointe au maire Philippe Saurel, déléguée à la culture et Nicolas Bourriaud, directeur général du MOCO, co-curator de l’exposition, en présence d’Andrea Pétrini, écrivain et globe-trotter culinaire, co-curator de l’exposition ont levé le voile sur Cookbook, à découvrir dès ce samedi et jusqu’au dimanche 12 mai inclus, à la Panacée, dans l’Écusson.
Explorant les rapports entre art et cuisine, cette exposition réunit 25 chefs cuisiniers et 20 artistes internationaux, avec un original et inattendu état des lieux sur le devenir-art de la cuisine et le devenir-comestible de l’art, sur fond de convivialité et de partage.
L’exposition se présente comme la nouvelle occurrence d’un projet qui s’est tenu en 2013 à l’École des Beaux-Arts de Paris sous la conduite de la même équipe de commissaires : Nicolas Bourriaud et Andrea Pétrini, qui ont donc décidé de remettre le couvert, six ans après à « Montpellier la culturelle ». Et ces chefs et artistes inventifs ont foncé pour refaire leur petite cuisine.

Les tendances évoluent

Depuis cinq ans, les tendances ont évolué dans les milieux de l’art et des restaurants – potentiel instagrammable, attention particulière portée aux micro-organismes et leurs effets sur le corps : gluten free, vegan, identité culturelle et globalisation : appropriationnisme, locavorisme….

Cette édition 2019 s’attache à cette convergence inédite de préoccupations et de pratiques, en mettant en lumière une génération émergente de créateurs, tous liés par un désir d’expérimentation, l’accent mis sur l’environnement et l’activation de plusieurs de nos sens.

Le choix de cette nouvelle génération de chefs cuisiniers et d’artistes a été guidé par les glissements opérés par chacun, les incursions dans les univers de l’autre : des cuisiniers feront de la musique en live, ou nous proposerons d’entrer physiquement dans l’esprit de leurs plats, tandis que des artistes s’attacheront à nous pousser à développer nos sensations gustatives ou olfactives.

Évolution des pratiques

Cette confrontation, et ces collaborations, permettront de mettre en avant quelques marques communes dans l’évolution de leurs pratiques : un surdéveloppement de l’image comme outil de communication qui révèle les limites de l’expérimentation ; la disparition de la notion d’auteur au profit de celle d’initiateur de collaboration ; l’intégration d’un nouveau rapport au temps dans l’approche des matières ; l’importance grandissante du processus au-delà de son résultat. Le visiteur sera ainsi invité à s’immerger dans un réseau de propositions à-même de dessiner des préoccupations communes – sociales, politiques, économiques – au travers de pratiques créatives suggérant des possibles à chaque croisée de chemins.

Un programme d’événements viendra accompagner l’exposition, mêlant performances des chefs et artistes, conférences et projections. Il faut vraiment faire un tour à la Panacée, où Cookbook est une expo qui se mange avec les yeux.

La liste des exposants

Les oeuvres proviennent d’artistes internationaux, venus de France certes, mais, également du Japon, d’Italie, d’Espagne, de Grande-Bretagne, des États-Unis, du Danemarck, d’Allemagne etc.

Iñaki Aizpitarte, Maksut Aşkar, Esben Holmboe Bang, Danny Bowien, Manoella Buffara, Riccardo Camanini, Jeremy Chan, May Chow, Amanda Cohen, Mauro Colagreco, Thomas Frebel, Rodolfo Guzman, Healthy Boy Band, Jordan Kahn –Chiho Kanzaki, Antonia Klugman, Alberto Landgraf, Nadine Levy Redzepi, Richie Lin, Virgilio Martinez, René Redzepi, Niko Romito, Ana Roš, Colombe Saint-Pierre, Gilles Stassart, Davide Balula, Dorian Bauer, Nicolas Boulard, Tiphaine Calmettes, Elise Carron, Cozinha Radicante avec Roberto Cabot, Nicolas Daubanes, Beth Galton, Tania Gheerbrant & Mahalia Köhnke-Jehl, Şakir Gökçebağ, Valentina Karga & Tessa Zettel Esmeralda Kosmatopoulos, Charlie Malgat, Fanny Maugey, Mathieu Mercier, Pôle-Fromage, Sean Raspet, Natsuko Uchino, Mélanie Villemot, Zoe Williams.

La Panacée pratique

La Panacée fait désormais partie du MoCo, une structure multi-sites inédite, dédiée à l’art contemporain, qui inclut également l’École des Beaux-Arts de Montpellier et l’Hôtel Montcalm : 1 800 m2 d’espace d’exposition près de la gare Saint Roch, ouverture prévue en juin prochain.

La Panacée : 14, rue de l’École de Pharmacie, Centre historique,ouvert du mercredi au samedi de 12h à 20h. Le dimanche de 10h à 18h.

Fermé au public les lundis et mardis

Entrée libre et gratuite pour tous les publics. Accessible personnes handicapées. Administration ouverte du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Comment y aller ? En voiture : à Montpellier, suivre la direction « centre-ville », puis se garer au parking Corum, C’est à 5 à 7 minutes à pied. Tramway : Ligne 1 ou 4, arrêt Louis Blanc. Train : gare SNCF Montpellier Saint-Roch, puis tramway.

Le Café de la Panacée est ouvert du mercredi au samedi : de 10h à 1h. Dimanche : 10h à 18h

►  +33(0)4 99 63 45 68  ou  lecafedelapanacee@gmail.com

Bon appétit !
Hummmmm !!!
Inauguration du Cookbook à Montpellier : un événement.

Jean-Marc Aubert