Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
Metropolitainfr

Occitanie. Carole Delga accuse la SNCF : « 16 790 TER en retard en 2018 »


Même si ce n’est pas son premier coup de colère à propos du retard récurrent des TER -Trains express régionaux-, car, elle a déjà tapé sur la table, la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga en a remis une épaisse couche ce mercredi, accusant la SNCF de ne pas respecter la convention sur le taux de ponctualité.

Chiffres à l’appui, Carole Delga prouve que la SNCF ne respecte pas son cahier des charges : « L’an dernier, les retards ont augmenté dans la région, 14%, contre 12% en 2017. Pourtant, la convention signée avec la SNCF impose un taux de ponctualité de 89%, soit 11% de retard ». Or, selon la présidente de la Région Occitanie, « Si on compte en nombre de trains, les statistiques sont faramineuses : l’année dernière, 16 790 trains sont arrivés en retard dans la région, soit 46 en moyenne par jour. Quant aux TER carrément supprimés, hors grève, le chiffre est de 16 par jour, soit 5840 sur l’ensemble de l’année ».

Des pics de 30% de retard

Les lignes les plus touchées sont celles de Toulouse – Foix – Latour-de-Carol, avec des pics à 30% de retard en octobre dernier et les gares implantées sur le littoral méditerranéen, depuis Narbonne à Nîmes en passant par Béziers, Agde, Sète, Frontignan, Montpellier et Lunel.

Là aussi, les retards peuvent monter jusqu’à 30%, selon les mois, dixit la présidente de Région. Et de prévenir : « Les mauvais résultats de 2018 ne doivent pas se reproduire cette année, le train doit être un mode de transports emprunté en confiance. La Région va encore développer son offre cette année, avec plus de 80 nouvelles circulations ».

« Je veux un service ferroviaire de qualité »

Carole Delga met en garde le PDG de la SNCF : « Il n’est pas acceptable que le nombre de trains en retard soit de 40 par jour. Je préviens Guillaume Pépy, le gouvernement, que je veux un service ferroviaire de qualité. La région paie près de 300 M€ par an, c’est de l’argent public, c’est celui des contribuables. Donc en contrepartie de cet engagement financier, la SNCF doit respecter la convention. La RATP, c’est une entreprise publique. Pour les Parisiens, elle produit un service de qualité. En province, nous devons avoir le même niveau de qualité ».

Une étude commandée à l’Institut CSA positive

La présidente de la Région Occitanie révèle ce mercredi les résultats de l’étude indépendante commandée à l’Institut CSA, réalisée auprès de 1600 personnes, entre le 26 avril et le 7 mai derniers. En grande majorité, les personnes interrogées se disent satisfaites de l’action du Conseil régional d’Occitanie pour le TER et la sauvegarde du réseau.

74% des usagers et 58% des habitants se disent satisfaits du service TER. 81% des usagers et 58% des habitants estiment satisfaisante l’action régionale pour la modernisation des gares. 91% d’usagers et 92% des habitants assurent que le TER est un mode de transport d’avenir qu’il convient de développer davantage.

Reste ce constat étonnant, qui n’a pas échappé à Carole Delga : la fréquentation des TER sur le réseau d’Occitanie a augmenté de 2%, l’année dernière, comme si les usagers faisaient fi des retards réguliers. Ou alors, ils ont fini par baisser les bras.

15/05/2019 à 21:02 par Jean-Marc Aubert