Près de Montpellier. Lattes : il publie les photos d’un voleur sur les réseaux sociaux !

Près de Montpellier. Lattes : il publie les photos d’un voleur sur les réseaux sociaux !


Le voleur de vélo filmé par la vidéosurveillance
Le voleur de vélo filmé par la vidéosurveillance (©Olivier R.)

Mardi, à Lattes, au sud de Montpellier, Olivier R. s’est fait voler son vélo quasiment sous ses yeux. La vidéosurveillance a filmé la scène et le voleur, qui est en fuite sur son cycle. En colère, il a diffusé les photos sur les réseaux sociaux !

Un voleur pas très discret : âgé de 25-30 ans, il était coiffé d’une casquette blanche, avec une grosse écharpe rouge autour du cou, quand il est passé à l’action, sans doute alors qu’il était de passage devant cette propriété de Lattes. L’occasion faisant le larron, l’inconnu a aperçu le propriétaire, Olivier R. en train de décharger sa voiture et, profitant de son absence très brève, le temps qu’il se rende à l’intérieur de la villa déposer un objet, il a décroché et dérobé son vélo. Et il a pris la fuite.

À lire aussi

Le voleur en train de décrocher le vélo
Le voleur en train de décrocher le vélo (©Olivier R.)

Un pharmacien de Béziers 

La scène a été filmée par la vidéosurveillance qui équipe la propriété de la victime, où on aperçoit sur les images le voleur du vélo, « beau comme un camion ». En colère, Olivier R. a décidé de publier les photos sur les réseaux sociaux, notamment sur la page « Les Lattois solidaires ». Pour l’anecdote, cette initiative peut être sanctionnée par la justice en cas de plainte du…voleur s’il est arrêté !

Une diffusion publique qui survient après celle d’un pharmacien de Béziers : installé cité de la Devèze dans la sous-préfecture de l’Hérault, il ne compte plus les vols, jusqu’à trois par jour.

À lire aussi

Aucune enquête

Il a déposé plusieurs plaintes contre X au commissariat de police de Béziers, mais, il est scandalisé : aucune enquête n’est menée pour identifier les auteurs, dénonce t-il. Alors, depuis lundi, les photos des voleurs, également filmés par les caméras de vidéosurveillance -et remis aux policiers-, sont placardées sur la porte d’entrée de son officine. Ce qui n’a pas empêché un des auteurs qui s’est reconnu de venir arracher sa photo en plein jour, au nez et à la barbe du commerçant !

11/05/2022 à 18:45 - Jean-Marc Aubert.