Près de Montpellier. Saint-Jean-de-Védas : des Halles dans le « village » de Roque Fraisse

Près de Montpellier. Saint-Jean-de-Védas : des Halles dans le « village » de Roque Fraisse


Le nouveau
Le nouveau « village » de Roque Fraisse à Saint-Jean-de-Védas va abriter des Halles (©SCE-AteliersUP+)

Le nouveau quartier de Roque Fraisse (ou Roque Fraïsse), à deux pas du coeur de ville de Saint-Jean-de-Védas, aux portes ouest de Montpellier abritera des Halles futuristes et un parking sur 10 000m2. Un « village languedocien », comme les surnomment désormais les promoteurs. Le projet est bien avancé, alors que Restinclières, à l’Est de Montpellier vient d’inaugurer de magnifiques halles. Nouvel effet de mode ?

Au cours des dernières années, Saint-Jean-de-Védas a quasiment doublé sa population, passant de 7 à 14 000 habitants, avec la création d‘un nouveau quartier à Roque Fraisse qui représente près de la moitié du nombre d’habitants. « Il s’agit donc d’intégrer ce nouveau quartier et de faire cité, avec notamment le projet des Halles. Nous allons tisser un lien intergénérationnel, créer une place qui vit la semaine, le soir et le week-end, dynamiser l’économie du coeur de ville », révèle François Rio, le nouveau maire de la commune. 

Un miroir d’eau

Objectif : les Halles Védasiennes, et leur place publique qui occuperont 10 000 m2 doivent permettre de connecter et d’articuler les différents quartiers de la ville et offrir une nouvelle centralité aux Védasiens, propice aux rencontres, aux échanges et aux moments de convivialité, pour toutes les générations. La place centrale est pensée comme une « canopée urbaine » : elle sera végétalisée avec plus de 80 arbres qui seront plantés, désimperméabilisée et disposera d’un miroir d’eau, comme à Bordeaux et à Port Marianne, à Montpellier. Le bâtiment moderne, accessible et lumineux comprendra trois étages.

À lire aussi

Les futures Halles Védasiennes
Les futures Halles Védasiennes (©SCE-AteliersUP+)

Sept enjeux du SCoT

Inscrit parmi les sept secteurs à enjeux du SCoT (Shéma de cohérence territoriale) de la Métropole de Montpellier, site desservit par le tramway, le secteur de Roque Fraisse représente 39 hectares de friches et de vignes, au sein de l’agglomération montpellieraine. « Au contact du cœur de ville de Saint Jean-de-Védas, il s’agit d’assurer la greffe avec la ville actuelle, d’intégrer des équipements -parc, piscine, brigade de gendarmerie et logements des militaires, …) déjà en place et d’accueillir 4 000 nouveaux habitants. La programmation comprend la construction de 1 700 logements collectifs, intermédiaires, individuels groupés, du commerces, bureaux, équipements pour presque 200 000 m2 de surfaces de plancher », relève le cabinet d’architecte SCE-AteliersUP+, installé à Montpellier.

« Il est envisagé de créer des espaces de bureaux, du coworking. Un restaurant avec rooftop sera installé au troisième et dernier étage. Le marché de Saint-Jean-de-Védas qui se tient le jeudi et samedi sera délocalisé sur cette nouvelle place publique »

François RioMaire de Saint-Jean-de-Védas – Halles Védasiennes

Bureaux, restaurant et rooftop

Focus sur les Halles : les halles marchandes accorderont la priorité aux commerçants védasiens qui souhaiteront s’y installer, en s’assurant de l’équilibre des produits, offres et savoir-faire. « Il est envisagé de créer des espaces de bureaux, du coworking. Un restaurant avec rooftop sera installé au troisième et dernier étage. Le marché de Saint-Jean-de-Védas qui se tient le jeudi et samedi sera délocalisé sur cette nouvelle place publique », indique François Rio.

À lire aussi

Le nouveau quartier de Roque Fraisse à Saint-Jean-de-Védas
Le nouveau quartier de Roque Fraisse à Saint-Jean-de-Védas (©SCE-AteliersUP+)

« Village languedocien »

Ces Halles Védasiennes s’intègreront dans le dispositif « Papag » pour »Périmètre d’attente d’un projet d’aménagement global » sur une durée de cinq ans, lancé le 27 septembre 2017 par la précédente municipalité (François Rio, alors dans l’opposition a voté pour) sur une zone stratégique de la commune, en plein cœur de ville. Son périmètre englobe la pointe ouest du quartier des Roudères, les rues Gratien-Boyer et du Pradet, la Grand’rue, le quartier de l’Ortet, le carrefour Paul-Bernard et la pointe ouest de Roque Fraisse, de part et d’autre du tramway. « Un village languedocien » dans une ville, comme on les promoteurs et les architectes appellent désormais ces nouveaux quartiers, appelés à se développer à l’avenir en Occitanie.

Le 20/03/2022 à 11:31, par Jean-Marc Aubert.